J’aime cette implication, « qu’est-ce que tu en penses ? Though Proof never enjoyed much national prominence beyond his membership in D12, the rapper was a pivotal figure within Detroit, energizing the local hip-hop scene in the years predating his unfortunate… Proof (Din Records) Le Havre et Marseille, Dragon Ball et Hans Zimmer : Proof raconte l’histoire musicale du label Din Records et de sa propre discographie, de Ness & Cité à Disiz en passant par Médine et Bouchées Doubles. Il s’est dit qu’il continuerait à rapper pour le plaisir, mais que ça resterait secondaire. C’était presque une boucle qui changeait selon tes humeurs, ou selon le moment de la journée. P : Non, jamais. Et puis parce que cette chanson nous a rappelé Malcolm X [dans le film de Spike Lee consacré à Malcolm X, la chanson de Cooke introduit la scène où le leader est assassiné, ndlr], toute cette période de l’histoire des Etats-Unis, le titre du morceau parle de lui-même. P : Chez moi, mon père écoutait beaucoup de musique, il écoutait de tout. Facebook is showing information to help you better understand the purpose of a Page. Maintenant je reconnais sa voix dans pas mal de séries. P : C’est un « Médine présente », pour mettre en lumière les mecs qui étaient sur la tournée avec lui, qui sont toujours derrière. Je me rappelle, j’avais des enceintes en bois, et les mecs écrivaient leurs textes dessus. » [rires]. P : Havre de guerre était la suite de Ghetto Moudjahidin, le premier album de Ness & Cité. Livraison gratuite (voir cond.). Sur Arabian Panther, j’ai du faire cent-cinquante prods, je fais ça tout le temps, dès que j’ai une idée. A : Et en ce qui concerne la production ? Les mecs de la MJC dans laquelle on allait répéter nous disait tout le temps « Ça marchera jamais, ça… ». On appréciait plus ce côté fier de personnages comme Mark Landers, Végéta, ces petits mecs qui faisaient tâches, rebelles. J'ai les mêmes potes depuis le CP : Ness & Cité feat. Si Booba me demande un jour une prod, je veux faire un son comme « Foetus ». P : « Nuit blanche ». J’ai regardé comment il travaillait, ça m’a permis d’apprendre pas mal de choses. C’est comme poser une première pierre solide. Kery James, ce serait le kif. C’est pour ce morceau que j’ai appelé des trompettistes, une chorale gospel. ». A : Le fait que tu te sois vu en compositeur de musique de films à ces moments-là n’est pas anodin, puisque que tu as pas mal samplé dans des bandes originales. ». A : Quand tu commences à t’intéresser à la musique, il y avait une scène hip-hop au Havre ? P : C’était un morceau qui s’appelait « Quoi de neuf ? Besides being an important address proof and id proof document, the primary use of a voter id card is to cast your vote. Proof : C’était enrichissant. JB et JB, le 14 Juil. Des branches qui traînaient devant le studio, on les ramassait pour imiter le bruit d’un objet qui fouette l’air. J’y jouais jour et nuit, j’avais même accroché un panneau à un lampadaire [sourire]. Aujourd’hui, ça devient un peu plus vivable, respirable. C’était tellement petit que la table de mixage était placé au-dessus mon lit. Il fallait essayer plusieurs choses, et je crois que je l’ai faite du premier coup, cette prod. Quand j’ai fait « Biopic », j’imaginais la fin d' »Arabospiritual », cette sortie de scène avec les violons. On ne voulait pas reprendre la face B, mais faire à notre manière, de façon assumée. ». Je suis devenu fou. Salsa était tout le temps avec moi, il me disait « tu deviens fou ! Je me souviens que j’avais acheté des enceintes de voiture que j’avais installé sur un squelette de vraies enceintes [rire]. Là je vais essayer de le faire sortir de ses sentiers battus. Je lui ai soutenu qu’il allait la prendre. Pour ce morceau, on voulait vraiment faire un mélange de chaque style : la fraîcheur de Bouchées Doubles, l’engagement de Médine… Il fallait qu’on fasse quelque chose de plus ouvert pour que les gens accèdent à notre message. A : Médine rend hommage sur ce morceau aux artistes français qui l’ont influencé. On fait de la musique, c’est de la passion, on n’est pas à l’usine. Mais aujourd’hui, c’est complètement détendu. Mais à chaque fois qu’il faisait un son, il me surprenait. C’était totalement différent de l’époque d’Arabian Panther par exemple, où on avait quelques pressions, on ne voulait pas déplaire et que les gens ne soient pas satisfaits du projet. Quand on a fait « Peplum » sur Arabian Panther, Médine et Salsa n’étaient pas du tout d’accord avec moi sur le choix de la prod. Dès fois ils me disent : « refais un morceau ! Université du Havre Licence Chimie. A : Ce n’est pas la musique qui vous a lié. Mais je kifferais travailler avec d’autres artistes, ça permet aussi de respirer, de faire des choses différentes. P : J’essaie de me coller à eux. C’est… tout un cercle vicieux cette connerie, ça te bute la vie [rire]. Starting in 1992, the United States Mint began to produce Silver Proof Sets, containing the dime, quarter(s), and half dollar struck in 90% silver. C’est vraiment une ville où on s’est construit, où on s’est dit « on peut y croire« . Lino, c’est un artiste que j’apprécie beaucoup en terme d’écriture… c’est Lino, c’est le professeur ! Ça, c’est une commande sur mesure, elle voulait que je m’exprime avec mon son, elle ne me voyait pas comme une boîte à musique mais un humain qui s’exprime avec ses machines et sa musique. Consultez le profil complet sur LinkedIn et découvrez les relations de Fabien, ainsi que des emplois dans des entreprises similaires. La deuxième chose, c’est que parfois on m’envoie des messages sur Internet : « t’as pas des prods ? Pour eux, ce n’était qu’un effet de mode, quelque chose qui allait mourir. P : Déjà parce qu’on voulait que le morceau fasse 11 minutes 09. Commenter; Partager. Il est complémentaire avec Proof. Depuis gamin, j’ai toujours été curieux, à démonter du matériel, à mélanger des produits chimiques, des trucs un peu bizarres [sourire]. S’il aime bien un steak-frites, je vais lui en servir pour qu’il se sente à la maison [rires]. Il faut que la musique s’exprime d’elle-même. On a grandi à côté de la mer, on n’avait pas ce stress parisien. Page Transparency See More. Tiers Monde venait tout le temps répéter dans la chambre de Brav’. Originaire du Havre, lui aussi, il est le frère du rappeur Brav' (Bouchées Doubles), également membre du label indépendant Quand Diam’s est venue me voir [pour le morceau « Si c’était le dernier », sur l’album S.O.S. Des quartiers avec des tours géantes, avec un temps anglais, ça donnait quelque chose de très mélancolique. J’écoutais du son sombre : Onyx, Mobb Deep, Group Home. A : Tu n’as jamais été tenté par un album instrumental ? Sunderland, UK. Technicien de laboratoire Cellule de Suivi du Littoral Normand . Alassane, on le regardait comme un grand frère. P : J’avais dit à Médine : « Pour ce morceau-là, c’est cette prod qu’il te faut ». 28 juin 2012. A : Table d’écoute était parti pour ne pas être un album, mais en est quand même devenu un au final, c’est ça ? Je sais qu’il marche dans les pas de Proof mais qu’il a son style. A : Quels sont tes premiers souvenirs liés à la musique ? Je ne comprenais pas pourquoi. En 2000, on avait gagné le Printemps de Bourges, et suite à ça on a fait beaucoup de concerts, à Brest, à Cherbourg, Mulhouse… Ça nous a pris plusieurs mois pour faire cet album. Si je faisais un cauchemar, je me la tapais [sourire]. Tiers Monde – « Black to the future » - Black to the Future, 2012. P : On s’en foutait, c’était Samba, son délire. Din Records est une belle famille et moi je suis une amie de la famille. Enfin, le candidat doit fournir les factures ou autres [...] pièces justificatives de [...] même que les preuves de paiement (chèque, reçu ou autres preuves) et les joindre [...] à son rapport. Et un jour il m’envoie une prod avec des binious ou des cornemuses, un côté celte, Braveheart. Il fallait des percussions. Quand Mac Tyer arrive, il y a une grosse basse qui appuie la mélodie [il fredonne l’air, ndlr], le côté un peu criminel de Mac Tyer. Je suis un peu boudeur, si ça ne va pas dans mon sens, je le fais savoir. Mais même si ce n’est pas beau, tu y vis, tu y trouves de la joie de vivre. Bromance Lyrics: J'écris ce son le jour où mon pater vient d'mettre en terre son homme de coin / J'sais pas si ça vous fait quelque chose à vous, moi, ça m'fait l'effet d'un coupe-faim / J'ai l' La Boussole est un collectif de hip-hop français, originaire du Havre, en Seine-Maritime.Il compte plusieurs groupes et artistes de la scène hip-hop havraise. With music streaming on Deezer you can discover more than 56 million tracks, create your own playlists, and share your favourite tracks with your friends. Viens, on fait du rap !« , « Ok !« . Parfois je dis aux rappeurs : « barrez-vous de mon son, laissez-le tourner » [rires]. A ce moment je n’essayais pas forcément de marquer une identité musicale pour chaque rappeur, mais là, je me suis dit : « il faut que je marque sa différence ». On avait une grande part de doutes. Soprano – « Mélancolique anonyme » - Puisqu’il faut vivre, 2007. Technicien en laboratoire de biologie marine. BRAV - Listen to BRAV on Deezer. Moi, je me suis mis à faire du football vers sept ou huit ans, et c’est comme ça que j’ai rencontré Samba quand j’en avais neuf. P : Ouais, du temps des premiers albums ! Et donc j’ai acheté mon premier sampleur, c’était un Gemini où on pouvait faire quatre boucles. C’est absolument introuvable, tu le retrouves dans les affaires chez ma mère [sourire]. Salsa n’était pas convaincu au départ, il la trouvait trop simpliste. Est-ce qu’il y a des producteurs français qui t’ont marqué de ton côté ? P : Il n’y avait pas réellement une scène, mais le premier mec qui s’est vraiment mis à faire du son, c’est Alassane [Salsa, gérant du label DIN Records et binôme de Proof dans Ness & Cité, ndlr]. Le Havre, Haute-Normandie, France. C’était à quelque chose près l’album qu’on voulait réaliser depuis 11 Septembre. Musician/Band. D’ailleurs, au tout début, je croyais que ça se disait « son-pleure », le son qui pleure, à cause des boucles mélancoliques qu’on entendait à l’époque. J’ai toute la session Pro-Tools, il m’a sorti une panoplie de voix [il l’imite, jouant avec les aiguës et les graves de la voix], on avait l’impression que le mec avait un truc analogique. Achetez les vinyles, CDs de La Boussole, et plus encore sur la Marketplace Discogs. Facebook is showing information to help you better understand the purpose of a Page. Les morceaux qu’il n’a vraiment pas compris, c’est Fred Landu qui les a fait [Frédérick N’Landu, ingénieur du son français qui a travaillé avec Kery James, Youssoupha ou Selah Sue, ndlr]. Un pote à mon grand frère, qui travaillait à Total en programmation informatique, a réussi à tout nous ressortir. Mais tout de suite on s’est dit qu’il fallait qu’on fasse quelque chose de différent avec lui, ne pas en faire un rappeur qui rentre dans le game avec un format habituel. 37 Tracks. Sur cet album, j’aime beaucoup « Lumière noire » de Koto [le titre est en fait sur Rappel, album sorti en 2002, ndlr]. Je l’avais presque pensé avant de le produire. New York : il fallait un son très urbain. proof-din-records_hero. Ness & Cité – « Havre de guerre » - Havre de guerre, 2003. Originaire du Havre, lui aussi, il est le frère du rappeur Brav' (Bouchées Doubles), également membre du label indépendant, et du beatmaker Général. 2014. On est également devenu intermittents par le biais d’un spectacle que produisait la scène de théâtre du Havre, où ils voulaient intégrer du hip-hop. Voir plus de contenu de Dinrecords sur Facebook. C’était la famille qui rappait : Tiers Monde, Brav’, Salsa, Koto, Enarce… On était tout le temps ensemble. Découvrez toutes les promotions CD & Vinyles, les nouveautés ainsi que les titres en précommande. Le groupe possède son propre label, Din Records, depuis 2002 produisant les albums des différents artistes. Avec leurs subventions, ils devaient prendre des artistes locaux : ça a été nous et un autre groupe. B : Je pense que la couleur Proof, elle est liée à l’histoire de Médine aussi. Ladea : «Alpha Leonis», le rugissement d’une lionne – ototune, [INTERVIEW] Ladéa : «Je me suis recroquevillée sur moi-même», Entretien avec Médine – De l’art d’être utile. Lorsque, pendant l’entretien, Proof évoquera à plusieurs reprises la mer comme élément indissociable de son histoire familiale et de l’identité du Havre, on se dit qu’il y a effectivement quelque chose d’océanique dans les productions de Proof : profondes, parfois houleuses et orageuses, parfois d’une sérénité sans embrun, mais toujours marquées par des sonorités fermes et envoutantes. Et puis ça devenait compliqué à gérer d’être à la fois rappeur, producteur, mixeur. On s’est retrouvé avec beaucoup de morceaux, donc on s’est dit : « autant sortir un album ». Ensuite, ça a été un des premiers à faire du rap avec d’autres groupes, mais qui n’étaient pas forcément nos références. Il a un truc de folie au niveau des mélodies. Je vivais encore chez mes parents. Je lui ai dit que j’allais arranger au fur et à mesure que les mecs enregistraient. 4 Most of the warming occurred in the past 40 years, with the six warmest years on record taking place since 2014. . J’ai eu du mal à la reconnaître quand tu me l’as faite écouter, parce qu’elle date de tellement loin ! On a dû envoyé les disques durs à Paris, ça nous a coûté je ne sais plus combien…. P : C’était un peu l’idée de cet album. On travaille sur un morceau qui s’appelle « Besoin d’évolution », pour faire une trilogie avec « Besoin de résolution » et « Besoin de révolution ». Sur Arabian Panther, on a appris pas mal de choses. Sopra est monté au Havre un week-end. A : Tu te souviens de ton équipement pour les premières sorties de Ness & Cité ? Pour la petite histoire, sur cet album j’utilisais des plug-ins sur Pro-Tools où on avait dix jours d’essai. Cette directive doit être modifiée si le fardeau ultime incombe à l'accusé, par exemple en matière de troubles mentaux ou d'automatisme sans aliénation mentale. Ils ont pris peur au départ, parce que c’est pas un métier. J’apprécie beaucoup la personne et ce qu’il raconte. On ne pouvait pas faire que des morceaux de onze minutes. Pareil pour La Fouine, son côté un peu fou [il imite la mélodie du synthé qui se hache, comme dans le morceau, ndlr]. On avait un peu réservé cette prod au cas où, mais on ne voulait pas la laisser mourir. », mais c’est trop tard, Salsa m’a convaincu. On faisait notre musique sans pression. Mais c’était pas un CD de LL Cool J qui allait me faire lever [rire]. Chaque fois qu’on allait à Marseille, c’était le passage obligatoire : on allait voir Matéo [manager de Soprano, ndlr], DJ Mej, c’était la famille. Je l’ai senti. Par pudeur, je n’ai jamais réussi à faire ça, mais lui, par thérapie, il l’a fait. proof) and file them with his return. Et ce jour-là il m’a dit : « Moi, je veux un son comme celui-là », « ok, on y va ». Elle a regardé par la fenêtre du studio – toujours la régie technique – et elle nous a vu en train de dormir, façon dessin animé [il imite Goku de Dragon Ball lorsqu’il dort, ndlr] [rire]. J’étais presque habité, dans le personnage du morceau de Médine. Facebook; Twitter; Google+; Fermer les commentaires Pas de commentaire Laisser un commentaire Annuler la réponse. Voir le profil de Fabien Boccheciampe sur LinkedIn, le plus grand réseau professionnel mondial. Il fallait que quelqu’un s’y colle, et comme j’étais peut-être plus passionné ou intéressé par cet aspect technique, ça a été moi. Quand ils le jouent sur scène, idem. Tous les albums du label Din records à télécharger et à écouter en haute qualité. C’était vraiment une ville communiste : beaucoup pour la culture, mais pratiquement rien pour l’aspect de la ville, qui était sombre. Ça leur est même arrivé de me dire que je sous-mixais leurs voix pour qu’on entende mieux mon instru. dgeq.qc.ca. et Tunisiano. Ça c’était fait par affinités. Quels sont les compositeurs que tu affectionnes ? Et on s’est tapés le délire. Daddy Lord C – « Mais qu’est ce que tu veux petit ? Il ne faut pas être dépressif à ce moment-là de l’année. Commentaire * Champs obligatoire. On n’entend pas ma voix ! B : On est peut-être conscients de notre caste [sourire]. The planet's average surface temperature has risen about 2.05 degrees Fahrenheit (1.14 degrees Celsius) since the late 19th century, a change driven largely by increased carbon dioxide and other human-made emissions into the atmosphere. Comparer et acheter les Musique et Films et Séries DIN Records. ccm-cjc.gc.ca. Quand je me retrouvais à en faire en dehors de ces ateliers, ça devenait presque de l’amusement, je passais plus de temps sur chaque grosse caisse ou caisse claire. Ce qui fait qu’on y a cru beaucoup plus. Les premiers mots échangés laissent apparaître un accent et un bagout chaleureux, plus proches du prolo haut-normand de la Z.I. On avait fait le pari lui et moi que cette prod était pour lui, ce dont les autres doutaient. Ce qui fait que je faisais plein de prods. Donc « Biopic », c’est la suite d' »Arabospiritual », on voulait commencer l’album par un générique de fin. Facebook; Twitter; Google+. - Records 5 minutes and stores it into a file in the /Proof/ directory on your device's storage. août 2010 – mars 2016 5 ans 8 mois. Médine – « Lecture aléatoire » - Table d’écoute, 2006. On a voulu faire un album qui plaisait à chaque membre du groupe, où chaque rappeur pouvait s’identifier. Mais ça posait un autre problème : il fallait que je fasse la prod qui corresponde à ce thème-là. Et c’était parti, très spontanément. Il avait même samplé un son de Luigi’s Mansion ! Ce jour-là, j’avais pas la force. Sur pas mal d’autres albums, tu peux voir dans certaines prods que j’essaie d’imaginer le morceau comme un film. Je me souviendrai toujours, quand j’étais au lycée, ma prof de communication me disait : « mais ça, c’est pas une vie ! [sourire]. Din Records « Le prix de l’indépendance » Le Deal du moment : -22% -200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell ... Voir le deal. Pendant longtemps, les gens ont pensé que Din Records était sectaire, mais pas du tout : c’est surtout qu’on est une famille. On traîne un peu ensemble et on se […], […] de producteur exécutif. Il faut que la musique s’exprime d’elle-même. » ? Proof fait de tout ; c’est Médine qui fait du Médine. Je donnais la priorité à nos projets, on se concentrait sur notre développement, en autarcie. Join Din Records' community to access exclusive messages from the artist and comments from fans. Ça permet d’évoluer musicalement. Souvent les gens me disent : « c’est marrant comment tu t’exprimes par le son », et c’est ça que j’aime dans les musique de film. C’était visuel, comme un film. Proof (Din Records) – Interview 2010 Interview Médine L'Arabian Panther Bouchées Doubles Collector Le Havre et Marseille, Dragon Ball et Hans Zimmer : Proof raconte l’histoire musicale du label Din Records et de sa propre discographie, de Ness & Cité à Disiz en passant par Médine et Bouchées Doubles. Que le producteur ne soit pas juste un accompagnement du rappeur. Dès qu’il l’a entendu, il nous a dit : « ça me correspond parfaitement ». Il y avait notamment Bams qui y participait. A la base d’ailleurs, il avait posé sur la prod d’Obie Trice. En dehors des artistes du label, il produit également pour quelques artistes “extérieurs” tels que le rappeur marseillais Soprano avec le titre “Mélancolique Anonyme” (2007), Disiz avec le titre “Odyssée” (2009), sans oublier Diam’s avec le morceau fleuve “Si c'était le dernier” (2009) ; et plus dernièrement pour Scylla sur le titre “Coupable” (2013) en featuring avec R.E.D.K. A : Ça a été un crève-cœur pour toi et Salsa d’abandonner complètement votre rôle de rappeurs ? J’avais deux heures d’ateliers, où il fallait que je fasse quatre prods. Médine – « Arabospiritual » - Arabian Panther, 2008. On savait qu’on allait gagner de l’argent. P : Médine a toujours été là, mais il était dans un esprit de groupe. Ça représentait toute une époque pour Bouchées Doubles et Médine, celle où ils échangeaient les cartes Dragon Ball Z. Je pense que c’est à ce moment-là qu’on s’est dit que nos vies étaient bousillées, qu’on n’allait pas travaillé normalement [rires]. Du coup, avec Bouchées Doubles et les autres, on ne se prenait pas la tête, on faisait tout spontanément. Quand tu entends comment sonne l’album L’École du micro d’argent… Je me souviens du reportage qu’avait fait Canal+ sur la conception de l’album, on voyait Imhotep en train de faire des sons sur MPC 3000, SP-12… C’est pas tellement une influence, mais plutôt une façon de travailler et un son bien particulier. P : Ça s’est fait presque naturellement pour Salsa. Dès que je suis tombé sur cette boucle, je ne me suis pas posé de question, je l’ai prise tout de suite. Si bien qu’aujourd’hui, je me refuse à leur faire écouter certaines prods pour éviter qu’ils tombent dans la facilité et rappent sur les mêmes sons [sourire]. Et lui et Ibra se connaissent depuis la maternelle. Les autres, on faisait n’importe quoi, on était juste des rebelles. Médine a eu cette façon de voir, et je lui ai dit : « ça tue ». P : « Biopic » est la suite d' »Arabospiritual ». International travelers visiting the United States can apply for or retrieve their I-94 admission number/record (which is proof of legal visitor status) as well as retrieve a limited travel history of their U.S. arrivals and departures. ccm-cjc.gc.ca. Tous les quatre mois on avait un album avec lui, c’était impressionnant ! Proof descendra de sa cabine quelques minutes plus tard. It contains details such as name, photo, date of birth and address, which can be used as a valid address proof. Parfois je dis aux rappeurs : « barrez-vous de mon son, laissez-le tourner ! Ça allait très, très vite. », mais ça n’est pas comme ça que je fonctionne. Mettre en avant ces mecs qui se connaissent depuis la maternelle et qui ont toujours été là avec Médine jusqu’aux concerts. Médine – « Du Panjshir à Harlem » - Jihad : le plus grand combat est contre soi-même, 2005. J’essaie de mâcher le travail du mec avec qui on va bosser : je viens déjà avec des références de mix. Tu t’appelles d’ailleurs Global à cette époque. | Le Bon Son. A cette époque, je vivais dans mon premier appartement, et je laissais tourner mes prods pendant un moment pour laisser émerger les idées. 2. Depuis ce jour, on sait que sur chaque album on va avoir une galère. Avec les années, je réécoute de tout : Sade, Sia, Adele, Amy Winehouse, Björk… La musique, ça t’évoque beaucoup de souvenirs. Proof.de - digital colour proofing, worldwide shipping - fast! Mais ça me dira peut-être un jour. A : Médine était quelqu’un d’assez effacé avant ce projet solo, et pourtant il s’est tout de suite affirmé avec cet album. C’est ce côté visuel. Unfortunately this was about 14 years ago. Je lui ai dit : « Je peux te retaper un truc », il m’a répondu : « Non, je veux celle-là ». On a écouté des prods pour cet album commun, et quand il est tombé sur celle-ci, il a dit : « je la garde pour moi ! A l’époque, c’était tellement tendu, je disais à mon frère Brav’ « ne dit pas ce que tu fais, laisse moi prendre » [sourire]. On avait voulu faire un album où on se lâchait un peu plus. La majorité des artistes sont issus du même quartier: le quartier Mont-Gaillard, au Havre.. Donc ma culture s’est construite d’un côté avec mon père : il jouait un peu de l’orgue, il faisait des accords à trois doigts sur un vieil orgue que ma tante lui avait donné. Comme il avait toujours de l’avance sur nous, Salsa avait déjà ses contacts, il travaillait avec des musiciens, il connaissait pas mal de choses. » [rires]. Je me suis dit : « ce con a réussi à faire ce qu’il voulait ». Souvent, avant de monter sur scène, je le balance aux gars. Surtout que d’autres mecs le faisaient très bien pour nous, Bouchées Doubles, Médine et les autres. Alors qu’avant, pas du tout. On ne se posait pas questions. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction . C’était vraiment un kif. Médine avait déjà ce rendement important, c’est quelqu’un de militaire. Quand je me suis un peu penché sur les compositeurs, j’ai trouvé ça incroyable qu’un mec comme Elfman te fasse les musiques de Sleepy Hollow ou Beetlejuice, et de l’autre côté celle des Simpsons ! dgeq.qc.ca. Zoomalia.com, l'animalerie en ligne au meilleur prix. On sait très bien qu’en faisant interpréter « Jusqu’ici tout va bien » à Médine, ça va apporter de son aura. Bullet Proof Music, West Mastering France, Din Records. Des articles et documentaires ont décrit comment le label s’est construit dans l’indépendance. A : Dans un registre différent, sur la digitape de Tiers Monde, tu essaies de nouvelles choses. Je voulais tirer l’expérience d’un ricain, le mec a mixé Dr. Dre, Eminem ! Surtout, on était loin de Paris, il y avait encore ce côté campagne, toujours un peu à la bourre, ce qui fait qu’on a grandi à l’abri de certaines choses. Ça permet aussi d’avoir un peu de recul. Je produisais et mixais en même temps, j’étais dans un délire total. A un moment, on était tellement en relation que Matéo et Salsa discutaient beaucoup business, échangeaient des conseils. « Franchement, t’es un enfoiré ! A : Il y a une autre influence assez nette sur cet album, c’est celle du son de Shady Records. P : La masse de travail était dingue. Le premier truc que j’ai fait dessus, j’avais samplé une boucle de batterie de Cypress Hill sur lequel j’avais posé une boucle et où j’essayais de jouer une basse. We are proofing on the latest proofing systems from EFI and Epson on certified proofing papers in the formats DIN A6 to DIN A0+. Elle avait ce côté un peu GSM, super entraînante. Ça m’arrive d’en faire souvent. P : J’ai eu l’impression sur cet album de m’exprimer à 100%. Ma meuf de l’époque avait débarqué une fois, elle pensait qu’on travaillait. J’ai clairement fait confiance à Segal, en me disant « il a fait Dr. Dre, pas besoin de surveiller ! P : Exactement. Quand mon père rentrait le soir, il hurlait : « qui défonce les diamants ? Soit celui-ci, soit « Georgia » de Ray Charles. Daddy, c’était un mec qu’on écoutait beaucoup à l’époque, c’était un kif de l’inviter. Je me suis fait chopper une fois, deux fois, trois fois… Après ça j’ai arrêté de scratcher sur le truc ! What is a discharge in bankruptcy? Au point que c’est difficile de reconnaître ta touche. Oui, mais c’est celui là qu’on veut réaliser. Lorsqu’on en discutait avec Because, ils nous disaient « l’album est sombre ». Il avait toujours des idées un peu folles, et quand il n’arrivait pas à les réaliser, il venait me chercher. On l’a poussé à écrire des histoires, ce genre de trucs-là.